Archives du mot-clé : développement durable 40

Etude de développement durable

Méthodologie pour une Etude de développement durable d’un secteur urbain protégé (ZPPAUP, AVAP, PSMV)

Nous réalisons une analyse des études existantes, une analyse du secteur protégé, et un échantillonnage des bâtiments représentatifs du secteur afin de les analyser.
Les analyses des bâtiments nous permettent de dégager leurs points forts et leurs points faibles pour le confort thermique, hygrométrique, lumineux, phonique et environnemental.
Nous pouvons proposer des pistes d’amélioration sur chaque sujet sous forme de fiches de développement durable.
Ensuite l’analyse est étendue aux îlots, aux quartiers et à la zone protégée.
Cette analyse peut intégrer la rédaction de « l’état initial de l’environnement ».
Cette analyse prend en compte les transports, les réseaux d’eau, les réseaux d’énergie, la collecte des déchets, l’efficacité énergétique, l’utilisation des énergies renouvelables, le développement touristique, économique et culturel.


Mots-clé : | | | | |


Collectivités et entreprises

Notre activité pour les collectivités et les entreprises AMO pour un projet de bâtiment.

Quel est le rôle de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage « AMO » ?

L’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO), parfois également appelée Management de projet ou coaching en travaux, consiste à représenter le Maître d’Ouvrage d’une opération de construction neuve ou de réhabilitation.
Vis à vis du Maître d’oeuvre, de l’Architecte ou de l’Entrepreneur, il exprime ce que veut le Maître d’ouvrage, il facilite la coordination de projet et permet au Maître d’Ouvrage de remplir pleinement ses obligations au titre de la gestion du projet.

Le recours à un AMO se justifie généralement à chaque fois qu’un risque concernant le pilotage de projet est identifié par le Maître d’ouvrage et plus particulièrement dans les cas suivants :

  • Aucune connaissance technique en bâtiment ou en conduite d’opération.
  • Besoin d’apport d’expertise durant la durée de vie d’un projet
  • Besoin organisationnel en logistique pour la gestion de plusieurs entreprises.
  •  Représentation de la Maîtrise d’Ouvrage et la défense de ses intérêts.

Dans la phase amont la mission concerne une « assistance à donneur d’ordre » (ADOR) sous forme de diagnostic et audit de l’existant en cas de rénovation. Etude de faisabilité thermique, énergétique et environnementale.

Scénarios possibles et approfondissement d’un scénario préférentiel, simulations thermiques sur logiciels physique ou règlementaires. Pré-évaluation des incidences économiques en termes de coût global. Vérification de l’intégration de ces objectifs dans le programme.

Identification des compétences et de l’organisation de la maîtrise d’œuvre pour le respect des objectifs. Définition du système de management et d’organisation (SMO) «Développement durable» du projet avec l’ensemble des acteurs (maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et entrepreneurs).

Dans la phase opérationnelle une « assistance opérationnelle » (AO) sous forme de :
Contrôle du respect des objectifs de la conception et la réalisation des éléments thermiques, énergétiques et environnementaux du projet.

Vérification si les offres correspondent au programme. Evaluer les opportunités et les risques de toute modification liée à la qualité thermique, énergétique et environnementale du projet.
Evaluer à la réception du projet l’adéquation du fonctionnement des éléments thermiques énergétiques et environnementaux avec le programme de départ.

Dans la phase aval une « assistance à la gestion exploitation » (AGEX) sous la forme de :

Définition et suivi périodique des indices de confort (température, humidité, luminosité, ventilation..) et des consommations d’énergie conformément à l’étude de faisabilité initiale.
Respect et application des garanties: Parfait achèvement. Biennale. Décennale. Dommage ouvrage. Les désordres de nature décennale. Assistance aux expertises.

Méthodologie pour une Etude de faisabilité sur le potentiel de développement en énergies renouvelables d’une zone urbaine.

  •  Approche adoptée pour la lecture et le diagnostic du site ;
  •  La méthode envisagée pour réaliser les études ;
  •  Les compétences mobilisées
  1.  Approche adoptée pour la lecture et le diagnostic du site

    Visite du site pour relever les opportunités solaires et aérauliques.
    Récupération des données climatiques sur 30 ans du secteur (Station météo proche)
    Récupération des réseaux d’énergie existants ou prévus.
    Analyse du projet, des besoins potentiels, des possibilités d’adaptation et des potentialités environnantes.

  2.  Méthode envisagée pour réaliser l’étude EnR

    Réalisation de l’étude en deux temps :

  •  1ère phase : située au niveau des études préalables d’aménagement, elle consiste en un état des lieux des gisements (incluant leur pérennité, qui peut avoir déjà été étudiée dans le cadre d’un SRCAE, d’un PCET ou d’autres réflexions menées sur le territoire concerné) et un premier tri des solutions qui, en fonction du contexte local et des objectifs, peuvent présenter un potentiel intéressant. Les conclusions de cette 1ère phase peuvent conduire à orienter certaines caractéristiques de l’aménagement.
  •  2nde phase (optionnelle): située au niveau des études de réalisation, elle permet de comparer la faisabilité technico-économique des différentes solutions, sur la base des données relatives à l’aménagement qui sont plus précises à ce stade (organisation du parcellaire, surfaces et performances visées pour les bâtiments, etc.).

◦ Prise en compte des interactions entre les différentes études :
◦ Comparaison des solutions EnR par rapport à une solution « par défaut » :
La comparaison fait intervenir plusieurs critères (économiques, sociaux, environnementaux) dont la pondération est fonction des priorités définies par le maître d’ouvrage de l’aménagement.
◦ Introduction de la dimension temporelle : estimation économique sur la base des coûts globaux sur la durée ; prise en compte de l’évolutivité des solutions retenues ; définition de plusieurs scénarios d’évolution des prix des énergies ; etc.

L’étude relative au développement des énergies renouvelables peut aussi s’intéresser à :

  •  l’énergie produite et consommée à l’intérieur de la zone aménagée
  •  l’énergie produite à l’extérieur et consommée à l’intérieur de la zone
    (exemple : réseau de chaleur existant dont la chaufferie se situe à l’extérieur de la zone, et pouvant faire l’objet d’une extension pour desservir la zone)
  •  l’énergie produite à l’intérieur et consommée à l’extérieur de la zone
    (exemple : zone dont les bâtiments et leurs équipements produisent davantage d’énergie qu’ils n’en consomment, et donc l’excédent pourra être « exporté », sous forme d’électricité ou de chaleur)

Mots-clé : | | | | |


Particuliers et maîtres d’œuvre

Le Contexte :

Le label Bâtiment Basse Consommation est volontariste pour la rénovation. Il a été généralisé dans tous les bâtiments neufs par la RT2012 pour les immeubles professionnels et publics en 2011 et pour les logements individuels en 2013. C’est bien sûr un souci d’économie d’énergie, de bien être, de confort et de préservation de l’environnement qui guide cette évolution importante.
Pour toutes les informations précises à ce sujet, consultez ici le guide d’Effinergie «Réussir un projet de bâtiment Basse consommation ».

Notre démarche :

Après une discussion approfondie sur vos attentes, nous vous donnons tous les éléments de choix, c’est-à-dire une vue globale des besoins, (été, hiver, humidité, ventilation, luminosité, état sanitaire de l’air des matériaux et des systèmes). Notre mission est principalement de l’assistance à Maître d’Ouvrage donc de l’aide à la décision pour le propriétaire du projet. Nous vous accompagnons dans la définition et le calcul de votre projet, le suivi de vos travaux thermiques et dans la vérification de l’efficacité des techniques retenues.

Les étapes du processus :

  1. Nous vous proposons une entrevue gratuite approfondie sur vos attentes, une visite pour un bâtiment en rénovation, afin de préciser vos objectifs et le devis de notre prestation.
  2. Après acceptation, un deuxième RDV est prévu pour rassembler les informations techniques : plans, métrés, composition des parois, température, humidité (à l’aide de capteurs et caméra thermique), la ventilation, la consommation de chauffage, les apports solaires, la luminosité naturelle, soit dans l’existant, soit souhaités pour le projet.
  3. Les calculs sont ensuite réalisés avec des logiciels reconnus, par nos ingénieurs compétents et formés, afin d’élaborer l’étude thermique et bioclimatique du projet neuf ou en rénovation.
  4. Nous modélisons le bâtiment en 3D pour générer la simulation thermique, c’est-à-dire la « vie de la maison » sur une année complète. Le modèle fonctionne avec l’évolution de toutes les pièces, heure par heure, sous forme de graphiques, courbes, tableaux et images en 3D. Ceci est fait pour étudier la température, le chauffage, la climatisation, la ventilation, la luminosité, l’ensoleillement naturels et l’humidité des parois surtout dans le bâti ancien.

Nous vous commentons en détail l’étude avec la remise d’un dossier papier. Toutes les hypothèses définies avec vous sont expliquées comparées et chiffrées. Le résumé comprend un tableau d’amélioration des performances techniques, vous possédez ainsi un outil d’aide à la décision pour les travaux prioritaires ; vous voyez concrètement l’influence de chaque modification, les différentes combinaisons possibles ainsi que l’approche financière à court et long terme.

Nous vous accompagnons dans le suivi de vos travaux et dans la vérification de l’efficacité des techniques préconisées (analyse avec caméra thermique, humidimètre, porte soufflante pour la mesure de l’étanchéité à l’air).


Mots-clé : | | | | |


Projets en établissement médicalisés

Construction neuve d’un EHPAD

Maîtrise d’ouvrage : Le Soleil Landais (EHPAD de 3000 m²)
Maîtrise d’œuvre : Cabinet Hubert Architecture
Projet : Construction neuve d’un EHPAD
Simulation Thermique Dynamique
Calcul U22Win THCE réalisé avec Perrenoud
Objectifs : Réalisation d’un bâtiment THPE, HPE atteint. Bâtiment en ossature bois, structure béton. Ventilation double Flux


Mots-clé : | | | | |


Projets de collectivités

Mairie de Montaut :

Pour la rénovation de ce presbytère, nous avons préconisé de compléter l’étude règlementaire avec certification ERE (Expert Rénovation Energétique) nécessaire à l’obtention du label Promotelec Rénovation **, avec une étude thermique dynamique, qui prend mieux en compte les contraintes de confort et l’inertie de ces bâtiments anciens.
Sur ce bâtiment, nous avons préconisé des actions permettant d’obtenir un gain de 65% sur les consommations, tout en veillant à conserver le confort d’été.

Mairie de Cescau :

Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Cescau
Projet : Rénovation d’une école primaire
Etude THCE-ex avec certification ERE
Audit énergétique

Mairie de Montardon :

Maîtrise d’œuvre : Gaïa Archiecture
Projet : Extension de l’école maternelle de Montardon
Simulation Thermique Dynamique avec préconisations :
Eclairage Naturel
Ventilation double flux
Système de chauffage par le sol
Matériaux sains

Conseil Régional (société SATEL)

Maîtrise d’œuvre : Cabinet Hubert Architecture
Projet : Lycée technique Haroun Tazzief (1000 m²)
Objectifs : Confort d’été des bureaux
Simulation Thermique Dynamique avec préconisations :
Ventilation adaptée des salles
Protections solaires
Isolation des terrasses
Sur ventilation nocturne
Occultations adaptées
Isolation en laine de bois
Mesure de l’impact de l’occupation sur le confort

Mairie d’Abidos :

Maîtrise d’œuvre : Debout Architectes
Projet : Rénovation d’une école primaire et de deux logements sociaux
Objectifs : Confort d’été, consommation
Calcul THCE-ex avec certification ERE, avec préconisations :
Isolation des murs
Isolation de la toiture en ouate de cellulose
Mise en place d’une VMC Hygro B
Remplacement des fenêtres
Chaudière à condensation murale

Mairie de Maslacq :

Projet : Ecole maternelle et école Primaire
Objectifs : Rénovation thermique
Simulation thermique Dynamique avec préconisations :
Isolation matériaux sains
Ventilation double Flux

Mairie de Lacq :

Projet : Cantine scolaire et crèche attenante
Objectifs : améliorer le confort en été, limiter la consommation
Simulation Thermique Dynamique  avec recommandations
Changement des vitrages avec facteur solaire bas
Limitation des fuites d’air
Isolation de la toiture avec de la ouate de cellulose
Ventilation adaptée
Systèmes d’occultation adaptés

Mairie de BIARRITZ

Analyse thermique et énergétique Villa NATACHA services culturels bâtiment protégé

Maire de BAYONNE

Analyse thermique et besoin de climatisation de la mairie et de la salle de spectacle la Luna Negra


Mots-clé : | | | | |


Audit énergétique et rénovation thermique en copropriété, tertiaire ou industrie.

Immeuble collectif à usage permanent à MOURENX :

L’étude a consisté à faire un audit énergétique sur les préconisations de l’ADEME. Elle se composait de trois phases principales :

  • l’état des lieux,
  • l’analyse et traitement,
  • la préconisation d’améliorations

Pour cette étude, nous avons proposé une simulation thermique dynamique. Le diagnostic a montré que le bâtiment possède de nombreuses fuites. En été, de l’air chaud s’infiltre dans le bâtiment ce qui peut le réchauffer, et hiver c’est de l’air froid ce qui augmente la consommation d’énergie.
Une isolation par l’extérieur avec une fermeture des balcons permet d’obtenir des gains énergétiques important et de diminuer grandement les coûts d’installation de l’ITE sur la façade Sud
Immeuble collectif à usage intermittent à PIAU en GALY:

Sur cet immeuble situé à 1800 mètres d’altitude, nous avons détecté des défauts d’isolation, des défauts de perméabilité à l’air, des défauts dans la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). La consommation de référence de l’immeuble est de 193.767 kWh. Nos préconisations permettent une économie substantielle de 47,6% d’énergie.
La palisse Bayonne /CARLITOS PAU/ BIARRITZ/

Analyse d’une usine de fabrication de cartons en nid d’abeilles :

L’objectif de notre intervention a consisté en la réalisation d’un diagnostic énergétique dans le cadre d’un appel à projets FEDER. Pour ce faire, nous avons simulé les réductions des consommations énergétiques et l’amélioration du confort des employés de la société. L’unité d’Orthez 64300 qui produit du carton nid d’abeille et des produits d’emballage à base de ce carton nid d’abeille.

Comité d’entreprise TOTAL – Rénovation d’un gymnase :

Sur ce projet, nous avons analysé la rénovation thermique du gymnase et des salles de sport. Nous avons travaillé autant sur le confort d’été que sur le confort d’hiver, simulé les systèmes de climatisation et de chauffage, et donné des préconisations pour l’amélioration de l’enveloppe du bâtiment.
Modélisation 3D pour simulation dynamique du gymnase
Calcul du coût global des améliorations
Simulation des chaleurs d’été selon les améliorations proposées.

Société CHIMEX du groupe L’OREAL

Sur ce projet, nous avons analysé la rénovation thermique bureaux et laboratoires. Nous avons travaillé autant sur le confort d’été que sur le confort d’hiver, simulé les systèmes de climatisation et de chauffage, et donné des préconisations pour l’amélioration de l’enveloppe du bâtiment.
Modélisation 3D pour simulation dynamique du gymnase
Calcul du coût global des améliorations
Simulation des chaleurs d’été selon les améliorations proposées.

Société NOVASEP

Sur ce projet, nous avons analysé la conception thermique des ateliers de production des bureaux et laboratoires. Nous avons travaillé autant sur le confort d’été que sur le confort d’hiver, simulé les systèmes de climatisation et de chauffage et donné des préconisations pour l’amélioration de l’enveloppe du bâtiment et des possibilités de cogénération entre proccess et bâtiment.
Modélisation 3D pour simulation dynamique de l’usine
Calcul du coût fonctionnement des améliorations et cogénération
Simulation des chaleurs d’été selon les améliorations proposées.

ABEFPA

Sur ce projet, nous avons analysé la conception thermique des ateliers de production des bureaux des logements. Nous avons travaillé autant sur le confort d’été que sur le confort d’hiver, simulé les systèmes de climatisation et de chauffage et donné des préconisations pour l’amélioration de l’enveloppe du bâtiment et des possibilités de cogénération entre process et bâtiments.
Modélisation 3D pour simulation dynamique des bâtiments
Calcul du coût fonctionnement des améliorations et cogénération
Simulation des chaleurs d’été selon les améliorations proposées.

CHAUFFERIE BOIS pour un atelier artisanal à ESPES UNDUREIN

Le matériau qui alimente la nouvelle chaudière : c’est le bois de récupération des travaux. Le bois à enfourner se présente sous forme de plaquettes réalisées localement. Ensuite, le bois est stocké dans un silo de 100 m³ en prévision d’être chargé dans la chaudière. L’alimentation est automatique et sécurisé par des asperceurs automatiques à eau. Enfin, tout le système est surveillé en permanence par Internet que ce soit sur place mais également depuis Colmar, lieu de la maison mère du fabriquant.


Mots-clé : | | | | |


Références environnementales

DRAC Aquitaine CUB de BORDEAUX analyse environnementale du PSMV de BORDEAUX
Mairie de PAU la ferme du gout A MO environnementale
SIAB pour la mairie de Pau Analyse environnementale des ilots délaissés
Mairie de MOISSAC analyse environnementale AVAP MOISSAC
Mairie de VEZENOBRES analyse environnementale AVAP
Mairie de NERAC analyse environnementale PSMV
Mairie d’AIGUES MORTES analyse environnementale PSMV
MAIRIE de SETE analyse environnementale AVAP
Mairie de PAU analyse environnementale AVAP de PAU
Mairie LESCAR analyse environnementale AVAP LESCAR
Mairie d’ORTHEZ analyse environnementale AVAP ORTHEZ
Mairie d’OLORON analyse environnementale AVAP OLORON
Conseil Général 64 Analyse environnementale et thermique HQE et BBC pour la création de 4 gares de télésièges dans la station de ski HQE et BBC de La PIERRE SAINT MARTIN 64

Mots-clé : | | | | |


Logements collectifs

Ville de BORDEAUX (2011)
12 logement BBC Rue de la Merci

GUETARY 64 (2012)
45 logements sur 10 immeubles BBC

ONDRES 40 (2012)
56 logements 4 immeubles et 12 maisons BBC

ANGLET 64 (2013)
22 logements BBC

JURANCON 64 (2013)
8 logements BBC

BAYONNE CIBOURE …. 64 (2009 à 2014)
Rénovation BBC de 12 immeubles anciens dans le PSMV (secteur protégé)


Mots-clé : | | | | |


Notre démarche

A) Notre activité pour les particuliers ou les maîtres d’œuvre.

Le Contexte :

Le label Bâtiment Basse Consommation est volontariste pour la rénovation. Il a été généralisé dans tous les bâtiments neufs par la RT2012 pour les immeubles professionnels et publics en 2011 et pour les logements individuels en 2013. C’est bien sûr un souci d’économie d’énergie, de bien être, de confort et de préservation de l’environnement qui guide cette évolution importante.
Pour toutes les informations précises à ce sujet, consultez ici le guide d’Effinergie «Réussir un projet de bâtiment Basse consommation ».

Notre démarche :

Après une discussion approfondie sur vos attentes, nous vous donnons tous les éléments de choix, c’est-à-dire une vue globale des besoins, (été, hiver, humidité, ventilation, luminosité, état sanitaire de l’air des matériaux et des systèmes). Notre mission est principalement de l’assistance à Maître d’Ouvrage donc de l’aide à la décision pour le propriétaire du projet. Nous vous accompagnons dans la définition et le calcul de votre projet, le suivi de vos travaux thermiques et dans la vérification de l’efficacité des techniques retenues.

Les étapes du processus :

  1. Nous vous proposons une entrevue gratuite approfondie sur vos attentes, une visite pour un bâtiment en rénovation, afin de préciser vos objectifs et le devis de notre prestation.
  2. Après acceptation, un deuxième RDV est prévu pour rassembler les informations techniques : plans, métrés, composition des parois, température, humidité (à l’aide de capteurs et caméra thermique), la ventilation, la consommation de chauffage, les apports solaires, la luminosité naturelle, soit dans l’existant, soit souhaités pour le projet.
  3. Les calculs sont ensuite réalisés avec des logiciels reconnus, par nos ingénieurs compétents et formés, afin d’élaborer l’étude thermique et bioclimatique du projet neuf ou en rénovation.
  4. Nous modélisons le bâtiment en 3D pour générer la simulation thermique, c’est-à-dire la « vie de la maison » sur une année complète. Le modèle fonctionne avec l’évolution de toutes les pièces, heure par heure, sous forme de graphiques, courbes, tableaux et images en 3D. Ceci est fait pour étudier la température, le chauffage, la climatisation, la ventilation, la luminosité, l’ensoleillement naturels et l’humidité des parois surtout dans le bâti ancien.

Nous vous commentons en détail l’étude avec la remise d’un dossier papier. Toutes les hypothèses définies avec vous sont expliquées comparées et chiffrées. Le résumé comprend un tableau d’amélioration des performances techniques, vous possédez ainsi un outil d’aide à la décision pour les travaux prioritaires ; vous voyez concrètement l’influence de chaque modification, les différentes combinaisons possibles ainsi que l’approche financière à court et long terme.

Nous vous accompagnons dans le suivi de vos travaux et dans la vérification de l’efficacité des techniques préconisées (analyse avec caméra thermique, humidimètre, porte soufflante pour la mesure de l’étanchéité à l’air).

 

B) Notre activité pour les collectivités et les entreprises AMO pour un projet de bâtiment.

Quel est le rôle de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage « AMO » ?

L’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO), parfois également appelée Management de projet ou coaching en travaux, consiste à représenter le Maître d’Ouvrage d’une opération de construction neuve ou de réhabilitation.
Vis à vis du Maître d’oeuvre, de l’Architecte ou de l’Entrepreneur, il exprime ce que veut le Maître d’ouvrage, il facilite la coordination de projet et permet au Maître d’Ouvrage de remplir pleinement ses obligations au titre de la gestion du projet.

Le recours à un AMO se justifie généralement à chaque fois qu’un risque concernant le pilotage de projet est identifié par le Maître d’ouvrage et plus particulièrement dans les cas suivants :

  • Aucune connaissance technique en bâtiment ou en conduite d’opération.
  • Besoin d’apport d’expertise durant la durée de vie d’un projet
  • Besoin organisationnel en logistique pour la gestion de plusieurs entreprises.
  •  Représentation de la Maîtrise d’Ouvrage et la défense de ses intérêts.

Dans la phase amont la mission concerne une « assistance à donneur d’ordre » (ADOR) sous forme de diagnostic et audit de l’existant en cas de rénovation. Etude de faisabilité thermique, énergétique et environnementale.

Scénarios possibles et approfondissement d’un scénario préférentiel, simulations thermiques sur logiciels physique ou règlementaires. Pré-évaluation des incidences économiques en termes de coût global. Vérification de l’intégration de ces objectifs dans le programme.

Identification des compétences et de l’organisation de la maîtrise d’œuvre pour le respect des objectifs. Définition du système de management et d’organisation (SMO) «Développement durable» du projet avec l’ensemble des acteurs (maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et entrepreneurs).

Dans la phase opérationnelle une « assistance opérationnelle » (AO) sous forme de :
Contrôle du respect des objectifs de la conception et la réalisation des éléments thermiques, énergétiques et environnementaux du projet.

Vérification si les offres correspondent au programme. Evaluer les opportunités et les risques de toute modification liée à la qualité thermique, énergétique et environnementale du projet.
Evaluer à la réception du projet l’adéquation du fonctionnement des éléments thermiques énergétiques et environnementaux avec le programme de départ.

Dans la phase aval une « assistance à la gestion exploitation » (AGEX) sous la forme de :

Définition et suivi périodique des indices de confort (température, humidité, luminosité, ventilation..) et des consommations d’énergie conformément à l’étude de faisabilité initiale.
Respect et application des garanties: Parfait achèvement. Biennale. Décennale. Dommage ouvrage. Les désordres de nature décennale. Assistance aux expertises.

Méthodologie pour une Etude de faisabilité sur le potentiel de développement en énergies renouvelables d’une zone urbaine.

  •  Approche adoptée pour la lecture et le diagnostic du site ;
  •  La méthode envisagée pour réaliser les études ;
  •  Les compétences mobilisées
  1.  Approche adoptée pour la lecture et le diagnostic du site

    Visite du site pour relever les opportunités solaires et aérauliques.
    Récupération des données climatiques sur 30 ans du secteur (Station météo proche)
    Récupération des réseaux d’énergie existants ou prévus.
    Analyse du projet, des besoins potentiels, des possibilités d’adaptation et des potentialités environnantes.

  2.  Méthode envisagée pour réaliser l’étude EnR

    Réalisation de l’étude en deux temps :

  •  1ère phase : située au niveau des études préalables d’aménagement, elle consiste en un état des lieux des gisements (incluant leur pérennité, qui peut avoir déjà été étudiée dans le cadre d’un SRCAE, d’un PCET ou d’autres réflexions menées sur le territoire concerné) et un premier tri des solutions qui, en fonction du contexte local et des objectifs, peuvent présenter un potentiel intéressant. Les conclusions de cette 1ère phase peuvent conduire à orienter
    certaines caractéristiques de l’aménagement.
  •  2nde phase (optionnelle): située au niveau des études de réalisation, elle permet de comparer la faisabilité technico-économique des différentes solutions, sur la base des données relatives à l’aménagement qui sont plus précises à ce stade (organisation du parcellaire, surfaces et performances visées pour les bâtiments, etc.).

◦ Prise en compte des interactions entre les différentes études :
◦ Comparaison des solutions EnR par rapport à une solution « par défaut » :
La comparaison fait intervenir plusieurs critères (économiques, sociaux, environnementaux) dont la pondération est fonction des priorités définies par le maître d’ouvrage de l’aménagement.
◦ Introduction de la dimension temporelle : estimation économique sur la base des coûts globaux sur la durée ; prise en compte de l’évolutivité des solutions retenues ; définition de plusieurs scénarios d’évolution des prix des énergies ; etc.

L’étude relative au développement des énergies renouvelables peut aussi s’intéresser à :

  •  l’énergie produite et consommée à l’intérieur de la zone aménagée
  •  l’énergie produite à l’extérieur et consommée à l’intérieur de la zone
    (exemple : réseau de chaleur existant dont la chaufferie se situe à l’extérieur de la zone, et pouvant faire l’objet d’une extension pour desservir la zone)
  •  l’énergie produite à l’intérieur et consommée à l’extérieur de la zone
    (exemple : zone dont les bâtiments et leurs équipements produisent davantage d’énergie qu’ils n’en consomment, et donc l’excédent pourra être « exporté », sous forme d’électricité ou de chaleur)

C) Méthodologie pour une Etude de développement durable d’un secteur urbain protégé (ZPPAUP, AVAP, PSMV)

Nous réalisons une analyse des études existante, une analyse du secteur protégé, et un échantillonnage des bâtiments représentatifs du secteur afin de les analyser.
L’analyse des bâtiments nous permettent de dégager leurs points forts et leurs points faibles pour le confort thermique, hygrométrique, lumineux, phonique et environnemental.
Nous pouvons proposer des pistes d’amélioration sur chaque sujet sous forme de fiches de développement durable.
Ensuite l’analyse est étendue aux îlots, aux quartiers et à la zone protégée.
Cette analyse peut intégrer la rédaction de « l’état initial de l’environnement ».
Cette analyse prend en compte les transports, les réseaux d’eau, les réseaux d’énergie, la collecte des déchets, l’efficacité énergétique, l’utilisation des énergies renouvelables, le développement touristique, économique et culturel.


Mots-clé : | | | | |


Nos études

La RT2012

Nous avons réalisé une étude multi-critères sur 60 maisons RT2012
L’analyse de 60 maisons RT2012 bénéficiant d’une bonne isolation donne les conclusions suivantes sur le niveau du Bbio (note sur la qualité bio-climatique de la maison) qui permet de déposer le permis de construire :

  •  La compacité des bâtiments représente 30% du résultat
  •  L’orientation des vitrages Sud et Est sont prioritaires pour 30% du résultat
  •  Le traitement des ponts thermiques représente 10% du résultat
  •  Le contact avec le sol représente 10% du résultat
  •  La ventilation représente 20% du résultat
    Sachant que la ventilation dépend de l’utilisation du bâtiment et ne peut pas être modifiée, les 2 gros critères importants sont la compacité de la maison et l’orientation des vitrages.

On calcule la compacité en divisant la surface des parois en contact avec l’extérieur par la surface habitable. Si ce coefficient est inférieur à 2.7 pas de problème, entre 2.7 et 3.1 il faut d’autres critères bioclimatiques corrects, au dessus de 3.1 il faut tous les autres critères bioclimatiques corrects.
L’exposition des vitrages est correcte si le total des vitrages Sud et Est dépasse 65% du total des vitrages.
Le traitement des ponts thermique est correct si la moyenne des ponts thermique est autour de 0.1 W/m.K, moyen autour de 0.15 W/m.K et mauvais autour de 0.24 W/m.K
Le contact avec le sol est correct si on construit sur terre plein et pas sur vide sanitaire ventilé ou cave.
Les autres critères, système constructif, type d’isolation, surface totale de vitrages étage ou pas ne sont pas significatifs.
La taille du bâtiment est importante car elle influence la compacité, plus le bâtiment est petit (moins de 140m²) plus la compacité augmente et défavorise le Bbio. Donc pour des petites maison de 70 à 110 m² il faut une bonne orientation des vitrages, une bonne compacité et un bon contact au sol.

 

Label BBC RENOVATION THERMIQUE

Le Label BBC Rénovation est différent pour les bâtiments construits avant 1948 ou après 1948.
Le logiciel exigé par la règlementation pour bénéficier du label BBC Rénovation est adapté au confort d’hiver des bâtiments construits après 1948. Il est moins bien adapté aux bâtiments construits avant 1948. Ce logiciel n’a aucune valeur pour le confort d’été quel que soit le bâtiment.
De ce fait nous faisons nos analyse de bâtiments à rénover avec de vrais logiciel thermiques dynamiques qui permettent une bonne analyse pour le confort d’été ou d’hiver, pour l’humidité des parois quel que soit le bâtiment et la technique constructive.
Ensuite nous vérifions avec le logiciel règlementaire la conformité des résultats avec la règlementation.


Mots-clé : | | | | |